Les personnages célèbres dans Paris assiégé

  • Victor Hugo

    VICTOR HUGO
    (1802 – 1885)

    Poète, dramaturge, prosateur et dessinateur romantique français, considéré comme l’un des plus importants écrivains de France. Personnalité politique et un intellectuel engagé qui joue un rôle majeur dans l’histoire du XIXe siècle, et pendant le Siège de Paris en aidant le Gouvernement de la Défense nationale.

  • Louis Pasteur

    LOUIS PASTEUR
    (1822-1895)

    Le Siège de Paris et la chute de Napoléon III sont un coup terrible pour Pasteur, grand patriote et très attaché à la famille impériale. Il vit le Siège très mal. Quelques années plus tard, en 1885, il découvre le vaccin contre la rage et cet événement exceptionnel vaudra à Pasteur sa consécration dans le monde entier.

  • Gustave Eiffel

    GUSTAVE EIFFEL
    (1832-1923)

    Célèbre ingénieur centralien et industriel Français, mondialement connu pour la création de la Tour Eiffel et pour la création avec le sculpteur Bartholdi de la Statue de la Liberté.

  • Edouard Manet

    EDOUARD MANET
    (1832-1883)

    L'immense artiste laisse tomber sa peinture pendant le Siège pour y participer. Il écrit de nombreuses lettres par Ballons Montés.

  • Georges Bizet

    GEORGES BIZET
    (1838-1875)

    Compositeur de génie, Georges Bizet a déjà écrit de nombreuses oeuvres dont les « Pêcheurs de perles » avec la célèbre « Romance de Nadir ». Pendant le Siège, il s'engage dans la Garde Républicaine et se retrouve sur les remparts de la Défense, en fredonnant peut-être les premières notes de Carmen.

  • Sarah Bernhardt

    SARAH BERNHARDT
    (1844-1923)

    C'est une importante actrice et tragédienne française, parmi les meilleures, du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Victor Hugo la surnomme « la Voix d'or », Jean Cocteau "Monstre sacré" et bien d'autres « la Divine » ou encore l'« Impératrice du théâtre ». Star internationale, elle sera la première à réaliser des tournées triomphales sur tous les continents.

    En 1870, pendant le siège de Paris, elle transforme le théâtre de l'Odéon en hôpital militaire et y soigne le lieutenant Foch, futur Maréchal de France, qu'elle retrouvera 45 ans plus tard sur le front de la Meuse, pendant la Première Guerre mondiale.